.
Dorian Gray, jeune homme d'une extrême beauté, fascine son ami le peintre Basil Hallward dont il est la source d'inspiration. Il révéle le summum de son art dans la réalisation du portrait de Dorian sa plus belle œuvre jamais créée. Lors d'une séance de pose, Dorian fait la connaissance de Lord Henry, un ami de Basil et se laisse peu à peu séduire par ses théories sur la jeunesse et le plaisir. Dorian jaloux de son portrait éternellement beau, souhaite que le tableau vieillisse à sa place pour conserver intacte sa propre beauté. Il mène alors une vie libre, guidée par la seule recherche du plaisir, sans aucune barrière morale. Le jeune homme, amoureux un temps d'une comédienne, Sibyl Vane, lui promet le mariage avant de la répudier et provoquer son suicide. Dorian accumule péchés et perversions sous l'influence de Lord Henry. Les traces de ses excès et de ses crimes s'inscrivent sur son portrait jusqu'à le défigurer, alors que son visage reste intact et innocent. Plus les années passent plus le tableau prend sur lui la laideur de l'âge et de la décadence. Dorian doit céder et révéler son lourd secret à Basil, qui souhaitait exposer son tableau. Le peintre horrifié, le traite de meurtrier. Dorian fou de haine, le tue. Le frère de Sibyl Vane reconnaît un jour Dorian qui traine dans les bas-fonds de Londres et tente de le tuer. Dorian échappe à la mort grâce à son éternelle jeunesse. Mais poursuivi par sa mauvaise conscience, il décide de réaliser une "bonne action". Le portrait n'embellit pas pour autant et se marque davantage de sa vanité et de son hypocrisie. Désespéré, Dorian enfonce le couteau, qui a tué Basil, dans la toile... Un homme vieux et hideux est alors retrouvé mort, au pied du tableau, redevenu tel au premier jour.
John Gielgud ... Lord Henry Wotton Jeremy Brett ... Basil Hallward Peter Firth ... Dorian Gray Judi Bowker ... Sibyl Vane Nicholas Ball ... James Vane
FILM PRECEDENT FILM SUIVANT Jeremy Brett (Dorian Gray) en 1961Play of the Month : The Picture of Dorian Gray - 19 Septembre 1976 (Saison 12, Episode 1) - BBCRôle: Basil Hallward
"Le Portrait de Dorian Gray" de l'écrivain irlandais Oscar Wilde (1854-1900), a été publié en 1890 et écrit dans le contexte de l'époque victorienne. Roman sur le Bien, le Mal, et sur l'Art qui transcende cette dualité, Oscar Wilde inclut dans cette œuvre qui fit son succès, les thèmes relevant du mouvement Esthétique tels que la Beauté, la Jeunesse, la Morale ou l'Hédonisme. Le roman est fantastique, mais aussi philosophique, il met en lumière toute la personnalité équivoque du dandy irlandais Oscar Wilde. C'est également l'unique roman de l'auteur dans toute sa carrière. L'œuvre a inspiré de nombreuses adaptations, sur petit ou grand écran.Ainsi après avoir interprété le rôle titre du jeune Dorian Gray en 1961, Jeremy tient ici le rôle du peintre Basil Hallward.Le DVD The Oscar Wilde Collection - contenant The Picture of Dorian Gray et An Ideal Husband - est disponible sur amazon.com ou amazon.co.uk.
Ami de Dorian Gray, Basil Hallward est un artiste talentueux à l'idéal romantique. Son art a besoin d'un modèle. La beauté et la personnalité de Dorian sont sa source d'inspiration. Il dit de son portrait qu'il ne souhaite pas l'exposer : "J'y ai mis trop de moi-même". Basil est aussi ami intime de Lord Henry Wotton. Il redoute cependant sa mauvaise influence sur Dorian, la perversion sur son idéal de beauté "cette nature simple et belle". Il demande à Lord Henry de ne pas le corrompre, mais Dorian est déjà séduit par ses théories qui le révèle à lui-même. Oscar Wilde décrit avec beaucoup d'imagination l'inspiration de l'artiste et fait de Dorian toute l'âme du travail de Basil. C'est cette transmigration - de personnalité et d'âme - sur la toile qui entrainent des conséquences fatidiques. L'œuvre d'art incite Dorian à vouloir rester éternellement jeune et beau, tandis que le portrait paie le prix de sa perversion. Toujours fasciné par Dorian, Basil assiste impuissant à sa décadence. Il est malheureusement trop tard quand il découvre que sa peinture est la malédiction de la jeunesse éternelle de Dorian et la preuve flagrante de ses péchés.D'après le critique Craig Butler, All Movie Guide : "Cette version du conte très souvent filmé d'Oscar Wilde, est à bien des égards la plus fidèle à l'histoire originale de Wilde. Elle montre aussi sciemment de façon claire, les sous entendus homosexuels de l'histoire. La production réalisée pour la télévision semble parfois obscure, mais la distribution parfaite y supplée.""Jeremy Brett, malgré une fâcheuse coiffure, incarne un Hallward tout en finesse, en particulier dans l'importante scène de la confession."
Oscar Wilde Le Portrait de Dorian Gray (roman intégral sur Ebook) Le Portrait de Dorian Gray.
ACCUEIL RETOUR.
 
Chargement des bibliothéques...