Macbeth est une tragédie de William Shakespeare écrite en 1606 et publiée dans le premier in-folio en 1623. Elle est inspirée du personnage ayant réellement existé Macbeth. Mais la tragédie comporte un grand nombre d'éléments surnaturels qui s'écartent de la biographie historique du roi des Pictes qui régna en Écosse de 1040 à 1057. Lady Macbeth est considérée par beaucoup comme un des rôles féminins les plus difficiles du répertoire occidental. Tenaillée par le remords après le meurtre de Duncan, elle sombre dans la folie, est soumise à des crises de somnambulisme et d’hallucination (lavant obsessionnellement ses mains qu’elle imagine pleines de sang), et finit par se suicider. Selon la légende, prononcer le mot Macbeth dans un théâtre porte malheur. C'est pourquoi les acteurs et actrices évitent de prononcer son nom, ce qui vouerait fatalement sa représentation à l'échec, et utilisent la périphrase, "La pièce écossaise" (The Scottish Play ou The Bard's play, Shakespeare étant connu comme "The Bard").La pièce de Shakespeare est, ici, mise en scène par Arthur Allan Seidelman. Il ne s'agit pas, techniquement à l'origine, d'une production télévisée, mais d'une vidéo filmée à usage éducatif, pour être projetée dans les écoles et universités. En 1982, la version est sortie en vidéo, sous le titre "The Tragedy of Macbeth". Dans cette production, Jeremy joue le rôle titre aux côtés de Piper Laurie (Lady Macbeth) et Simon MacCorkindale (Macduff) interprète de la série "Manimal" en 1983. Jeremy avait interprété Malcolm, le fils aîné du roi Duncan dans cette même pièce en 1960.
Le duc de Glamis, Macbeth, cousin et fidèle chef des armées de Duncan, vient de s'illustrer par son courage et sa loyauté en remportant la victoire dans une bataille contre la Norvège. Sur le chemin du retour, Macbeth rencontre trois sorcières qui le saluent en le nommant de trois titres différents : duc de Glamis, duc de Cawdor et le futur roi. Sans donner plus d'explications, elles disparaissent. Deux émissaires annoncent alors à Macbeth que le roi d'Écosse Duncan l'a nommé duc de Cawdor pour le récompenser. Mais les prédictions des sorcières ont fait s'éveiller en lui le désir de se faire couronner. Macbeth fait part de sa rencontre fantastique à son épouse et de son avenir glorieux. Tous deux manigancent le meurtre de Duncan dans leur propre château. Macbeth accède finalement au trône, la voie laissée libre par la fuite des enfants du roi, Malcolm et Donalbain. Les trois sorcières réapparaissent. Elles profèrent des messages ambigus qui induisent Macbeth en erreur et exacerbent ses peurs. Pour déjouer leurs prophéties, il ordonne plus de meurtres, tuant son fidèle Banquo, femmes et enfants. Lady Macbeth finit par sombrer dans la démence et mourir. Ces atrocités entraînent la rébellion. Rentrés d'exil, Macduff et Malcolm mettent un terme aux effusions de sang et à la folie de Macbeth. Dans un duel au château de Dunsinane, Macduff tue le tyran et Malcolm, fils de Duncan, accède au trône d'Écosse.
Macbeth CLIP 3 : DuoDans cette version les acteurs sont vêtus succintement de lainages en lambeaux et de peaux de bêtes. Cette sobriété met en vedette le jeu des acteurs dans une atmosphère de fièvre, de violence, presque de brutalité. Le climat étrange est renforcé par les apparitions fantastiques des sorcières dans une chorégraphie fantomatique contemporaine accompagnée de résonnances accoustiques et sonorités dissonantes.Pour ceux qui n'ont vu Jeremy Brett qu'en Sherlock Holmes, son Macbeth sera une surprenante révélation. Bien loin de la retenue du détective, Jeremy incarne un Macbeth passionné, ardent, intense. Il donne une brillante performance du roi, avide de pouvoir, qui lutte pour préserver son intégrité mentale et sombre peu à peu dans la folie et la paranoïa, accablé par sa mauvaise conscience. Il est finalement détruit par son ambition meurtrière. Son interprétation, qualifiée par Jeremy lui-même comme "toute en cris et en fureur" est aussi toute en réflexion et en nuances. L'acteur nous entraîne avec lui dans des abîmes tourmentés et rend son portrait de Macbeth saisissant. Echevelé, hirsute, vêtu d'habits grossiers (lui qui arbore plus souvent des costumes élégants), il se livre entièrement et donne le meilleur de lui-même, sans aucun fard ni artifice, dans une puissance et une énergie incroyables. Les scènes d'amour passionnées avec Lady Macbeth sont à mille lieux de sa rencontre tremblante et timide avec Aggie, la servante du "Maître Chanteur d'Appledore".
Jeremy Brett ... MacbethPiper Lauri ... Lady Macbeth Simon MacCorkindale ... MacduffRichard Alfieri ... MalcolmBarry Primus ... BanquoMillie Perkins ... Lady MacduffAlan Oppenheimer ... Duncan
Macbeth- 1981 - HBORôle: Macbeth
DVD Macbeth sur amazon.com FILM PRECEDENTLa vidéo précise que ce Macbeth est produite "comme au 16ème siècle". En d'autres termes, il s'agit d'un théâtre à faible budget. La mise en scène est résolument contemporaine. Les décors sont minimalistes et se laissent plutôt suggérés par les situations. Les effets se résument principalement à un froid brouillard bleuté et des jeux de lumières colorées, des apparitions spectrales et les ballets fantasmagoriques des sorcières. Il n'y a pas de musique parfois des éclats sonores et quelques accords dissonnants. Ce parti pris de mise en scène a pu susciter certaines critiques quant à la qualité de la production et sa singularité. Si la pièce n'a pas fait l'unanimité, l'interprétation de Jeremy a été saluée : "Excellente pièce, Jeremy Brett a réussi à jouer Macbeth dans un grand style shakespearien. Son interprétation a surpassé toutes celles des autres films et pièces de Macbeth.La mise en scène dépouillée, avec un minimum de décors, contribuait à créer une véritable ambiance shakespearienne. Ce fut exceptionnel et je considère la pièce comme une réussite".
.
Macbeth - texte intégral - Macbeth - Jeremy Brett CLIP 2 : Les sorcières CLIP 1 : Le baiser FILM SUIVANT.
ACCUEIL RETOUR.
 
Chargement des bibliothéques...