.
Variation on a Themede Terence Rattigan- 1958 -Globe Theatre, LondresRôle: Ron Vale
Ron fait la connaissance de Rose à Cannes et tombe amoureux d'elle. C'est une femme plus âgée que lui, souffrant de tuberculose et déjà mariée plusieurs fois. Elle est sur le point d'épouser un riche industriel allemand, mais s'éprend de Ron qui vient comme elle, de Birmingham. Le fiancé de Rose n'apprécie pas et et rosse le jeune homme au point de le blesser gravement. Sam, le chorégraphe et manager de Ron, persuade Rose de rompre et de laisser le jeune homme retourner dans le monde du ballet où il trouvera le succès et le respect de lui-même. A contre cœur, Rose décide de mettre fin à leur relation et écrit une lettre d'adieu. Elle se prépare à épouser Kurt Moneybags, lorsque Ron en pleurs, vient la supplier. Rose abandonne son fiancé pour passer les derniers jours de sa vie avec lui.
Terence Rattigan PIECE SUIVANTE Article sur Terence RattiganJeremy interprète aux côtés de la célèbre actrice Margaret Leighton, le rôle de Ron, élégant danseur de ballet qui affecte un léger accent français, totalement dépourvu de principes et de moralité. Ce fut un bon rôle pour Jeremy, très instructif professionnellement pour un jeune acteur. En Juillet 1967, il déclara à un journaliste du magazine Homes and Gardens que ce rôle l'avait rendu meilleur interprète. "J'étais affreusement arrogant et satisfait de moi. Je me lançais dans "Variation on a Theme" de Terence Rattigan au Globe Theatre et John Gielgud, qui mettait en scène, me donna ma première longue leçon de comédie. Cela m'a rendu beaucoup plus humble !"Dans ses notes, Rattigan décrit les relations entre Rose et Ron comme "Deux êtres indépendants qui s'aperçoivent qu'ils ont besoin l'un de l'autre. Il a besoin d'elle sur le plan matériel d'abord, plus tard d'une façon plus maternelle et peut- être sexuelle. Elle a besoin de lui simplement pour s'amuser, puis comme un animal de compagnie, et finalement parce qu'il a besoin d'elle.
Dans sa pièce "Variation on a Theme", mise en scène par John Gielgud, l'auteur dramatique, Térence Rattigan, s'inspira de la tempétueuse et véridique histoire d'amour de l'actrice Margaret Leighton avec l'acteur Laurence Harvey. Il voulut leur donner les rôles principaux, Margaret accepta de jouer Rose Fish, la femme plus âgée et expérimentée, mais Harvey refusa le rôle de Ron Vale, le jeune danseur de ballet qui tombe amoureux de Rose. La pièce devait effectuer une tournée en Angleterre avant d'être présentée à Londres à partir du 8 Mai 1958. John Gielgud en était le metteur en scène. Après le refus de Laurence Harvey, le rôle de Ron Vale fut attribué à un jeune acteur, Tym Seeley. Selon Terence Rattigan, la tournée débuta bien, le public se montrant enthousiaste. Mais Gielgud et Rattigan commencèrent à douter que Seeley puisse interpréter Ron Vale tel que tous deux le voyaient. Consternés, ils réalisèrent que critiques et spectateurs pensaient que la pièce était basée sur le "cradle snatching" de Margaret Leighton (prendre un amant au berceau). A peine deux semaines avant la représentationn à Londres, Rattigan et Gielgud choisirent le jeune acteur Jeremy Brett. Pour Rattigan, il était très proche de Laurence Harvey. Néanmoins, la pièce fut un échec commercial.
Dans leur ensemble, les critiques dénigrèrent la pièce, la jugeant comme une "variation de la Dame aux Camélias remaniée pour Mme Leighton." Ils constatèrent que la pièce souffrait d'un manque de consistance des caractères des personnages. Un critique ajouta même : "Les deux principaux personnages ne valent rien." Alors qu'il assistait à l'une des représentations, l'auteur Noel Coward remarqua néanmoins et apprécia la performance de Jeremy : "le jeune Jeremy Brett est excellent." Ce qui le conduisit à employer ses talents plus tard dans ses propres pièces. Alan Sinfield, dans son carnet de notes, donne un peu plus d'éléments sur la situation des amants : "Rose est belle. Elle a environ 35 ans et a été mariée quatre fois par intérêt et s'apprête à le faire à nouveau avec un banquier plutôt brutal, Kurt. Quand le danseur de ballet Ron Vale, âgé de 26 ans, entre dans sa vie, elle sait qu'il est un aventurier sans scrupules. Mais il a une préférence pour les femmes plus âgées que lui : "Je dis toujours que quand deux personnes on une réelle attirance, la différence d'âge importe peu". Rose rit de bon coeur : C'est exactement ce qu'elle disait à son second mari. Ron se plaint à Rose de sa situation de "kept boy" : Avez-vous jamais réalisé ce que cela a été pour moi car Ron le roturier ne doit pas fréquenter la haute société."
PIECE PRECEDENTE.
RETOUR ACCUEIL.
 
Chargement des bibliothéques...