La pièce évoque la corruption politique qui règne dans une ville industrielle de l'ouest du Yorkshire. Elle est plus particulièrement centrée sur la lutte de pouvoir entre Charlie Butterthwaite, sorte de Napoléon des politiciens provinciaux, et le nouveau chef de la Police le Colonel Feng. Pour provoquer le départ de Feng et l’embarras de son grand rival Sir Harold Sweetman, Charlie essaie de manigancer un scandale autour d’un night-club local faisant office de maison close. Propriété secrète de Sweetman, l'établissement peut fonctionner grâce à la complicité de la police. Pendant ce temps, Charlie est menacé, quand son homme de main Wellington Blomax le rappelle à l'ordre pour ses dettes de jeu. Blomax lui-même est enjôlé par la fille de Charlie, Welleseley, qui a été demandée en mariage par Maurice, le fils de Sweetman. La situation sombre dans une terrible confusion quand Charlie décide de payer ses dettes en volant l’argent du Conseil municipal...

The Workhouse Donkeyde John Arden- 1963 - Chichester FestivalRôle: Maurice Sweetman
"The Workhouse Donkey"ou "L'Âne de l'Hospice" est une pièce de John Arden. Cet auteur dramatique né en 1930, fut le précurseur du nouveau théâtre anglais des années soixante. Il s'inspire de Brecht et croit nécessaire un détour par la fable ou l'histoire, pour rendre compte du monde contemporain. A l'instar de Brecht, le théâtre est une activité collective à laquelle doivent participer créateurs et techniciens et qui s'adresse à un public spécifique, dont il doit refléter, directement ou indirectement, les préoccupations. L'humour de la pièce d’Arden réside dans la complexité désinvolte de ces récits très mouvementés. Son travail s’intéressait à des problèmes sociaux qui le concernaient personnellement.Cette pièce, mise en scène par Stuart Burge, comporte une cinquantaine de personnages ! Il fallait donc une large distribution où chaque acteur devait assurer plusieurs rôles à la fois. Elle est difficile à catégoriser : drame, comédie, comédie musicale, mélodrame... un peu tout à la fois. Elle caricature les hommes politiques, se moque de la corruption du gouvernement anglais et de la province, sous forme de textes en vers et de chansons.
PIECE PRECEDENTE John Arden (en anglais).
En Juillet 1963, Jeremy présenta les deux pièces "Saint Joan" et "The Workhouse Donkey" dans le cadre du Festival de Théâtre de Chichester. Jeremy tenait le rôle de Maurice Sweetman dans la pièce de John Arden pour sa création le 8 Juillet. Ce rôle compte parmi l'un de ses meilleurs. La critique fut très impressionnée par son interprétation et il en fut de même pour Laurence Olivier qui le découvrit à cette date. Sir Olivier, à l'origine créateur du Festival de Chichester, jouait lui-même dans ses productions (Oncle Vania). Le festival lui permettait de mettre au point ses pièces et de repérer les acteurs susceptibles d'intégrer sa compagnie le National Theatre, qu'il dirigea de 1962 à 1973. Il proposa au jeune acteur d'entrer immédiatement dans sa prestigieuse compagnie et d'en devenir le jeune premier. En fait Jeremy n'y fit réellement ses débuts qu'un peu plus tard en 1967, car entre temps, il tourna "My Fair Lady" en Amérique. Jeremy déclara plus tard dans une interview : "C'était une bonne pièce sérieuse et profonde qui a attiré les clients en masse, tandis que Joanie [Joan Plowright] dans St. Joan les laissait en rade..."
PIECE SUIVANTE.
RETOUR ACCUEIL.
 
Chargement des bibliothéques...