'La lettre de fan' - dialogue entre Jeremy Brett et David Burke
JB - Je me sentais si déprimé l'autre jour, que je me suis envoyé une lettre de fan.DB - Tu es sérieux ?JB - Je suis tout à fait sérieux.DB - Qu'est-ce que tu t'es écrit ?JB - "Cher Jeremy, Je voudrais juste dire quel acteur formidable vous êtes. Votre Sherlock Holmes éclipse toute autre tentative de jouer le rôle. Basil Rathbone n'est pas digne de nettoyer vos bottes et Douglas Wilmer et Robert Stephens devraient vous supplier de leur donner des leçons. Dès le départ, vous êtes beaucoup plus beau que chacun d'entre eux. Il n'y a qu'un seul mot pour votre interprétation - magique. S’il vous plaît envoyez-moi une photo dédicacée. Sincèrement, Joe Bloggs. PS : J'ai entendu dire que vous étiez une personne vraiment sympa aussi."DB - Tu as vraiment écrit ça ? JB - Oui, je l'ai fait.DB - L'as-tu envoyée ?JB - Oui. J'ai mis un timbre à tarif normal. Je voulais la recevoir le plus tôt possible. Elle est arrivée le lendemain matin.DB - Et l'as-tu lue ?JB - Bien sûr, je l'ai lue. Je l'ai lue une douzaine de fois. Je me suis senti en pleine forme après ça.DB - Eh bien, t'es-tu envoyé une photo dédicacée à toi-même ?JB - David, Je suis peut-être fou - mais je ne suis pas fou à lier ! En tout cas, le gus n'a pas envoyé d'enveloppe timbrée à son adresse !
Edward Hardwicke (7/08/1932 - 16/05/2011)Epouses: Anne Iddon (21/06/1957- divorce) 2 enfants; Prim Cotton (23/03/1995 - 16/05/2011) 1 enfant.Formé au théâtre classique ("Old Vic" et "National Theatre"). Fils du célèbre acteur Sir Cedric Hardwicke.Pére de 2 filles: Kate et Emma Hardwicke, elle même actrice qui a joué dans "L'affaire des Trois Pignons".Plus récemment: "Oliver Twist" (2005) (Mr. Brownlow) "Poirot - The Hollow" (2004) (Sir Henry Angkatell)
ALBUM PHOTOS JEREMY BRETT ET EDWARD HARDWICKE Un peu plus sur Edward Hardwicke ... Un peu plus sur David Burke ... Edward Hardwicke"Jeremy était un grand perfectionniste. Je veux dire par là, qu'il transportait son livre des histoires de Sherlock Holmes partout avec lui, presque comme une Bible ... Non seulement gardait-il un œil vigilant pour que le dialogue soit respecté scrupuleusement, mais aussi quand nous étions en train de tourner, il s'occupait lui-même de la façon la plus gentille possible, à veiller que tout le monde soit habillé correctement et que l'action reflète bien ce qui était indiqué dans le livre ... Cela montre l'interêt qu'il portait à ce que non seulement son rôle soit juste, mais que tous les autres le soient également. Il le faisait avec beaucoup d'humour et je pense qu'il était une personne géniale. J'ai adoré travailler avec lui." - David Burke
ALBUM PHOTOS JEREMY BRETT ET DAVID BURKEDavid Burke a été le premier "Watson" de Jeremy. Ils ont tourné ensemble les 13 épisodes des "Aventures de Sherlock Holmes" entre 1984 et 1985. Il donna un nouveau souffle au docteur, jeune, intelligent et dynamique. A la fin du tournage du "Dernier Problème" David Burke choisit de quitter l'équipe de Granada. Il voulait passer plus de temps avec sa famille. Ainsi, il intégra la troupe de la "Royal Shakespeare Company" pour être avec sa femme l'actrice Anna Calder-Marshall et profiter davantage de leur fils de 2 ans Tom (lui même futur acteur). "Je m'entendais très bien avec Jeremy. Nous avions une super relation de travail. C'était toujours amical. C'était toujours plein d'égards et hautement professionnel et tout ça a été très agréable." ..." Jeremy était un homme délicieux." - David Burke


David Burke (25/05/1934)Epouse: Anna Calder-Marshall (1 fils)Formation théatrale à la "Royal Academy of Dramatic Art". En 2006, il apparait à l'écran dans les 4 adaptations de la BBC, par John Wyndham, de "Random Quest" et dans un épisode "Malcolm in the Middle".
Ses deux " Watson"
David Burke Filmographie d'Edward Hardwicke Edward HardwickeLE PASSAGE DE RELAIS ...
Un peu plus tard dans la série, Edward Hardwicke remplaça David Burke. Avant son départ, ce dernier sur une idée de sa femme avait suggéré le nom de son remplaçant à Granada. Déjà connu au théâtre, Edward Hardwicke reçut l'aval de la production et fut immédiatement adopté par l'équipe.Jeremy et Edward se connaissaient depuis les années 70. Tous deux faisaient partie de la troupe de Laurence Olivier, la National Theatre Company, mais appartenant à deux groupes différents n'avaient jamais eu l'occasion de travailler ensemble. Déjà à cette époque, Edward raconta avoir remarqué le "comportement extravagant" de Jeremy et gardé le souvenir admiratif d'un jeune homme "flamboyant."La succession se révéla idéale. Dès le départ, Edward compris que Jeremy avait trouvé une nouvelle façon de jouer Holmes. Pour lui : "C'était comme de jouer une partie de tennis avec un excellent partenaire." Edward se révéla également un ami sûr et fidèle pour Jeremy, déjà très affecté par le deuil de sa femme et bientôt plongé dans les affres de la maladie.
Filmographie de David Burke"Je pense que Watson représente le public. Je pense qu'il est en quelque sorte le récepteur de l'idée. Je crois que Watson est vraiment Monsieur Tout-le-monde et il faut se rappeler qu'il travaille avec, ou qu'il est associé à un génie." - Edward Hardwicke"Le plus grand compliment que l'on m'ait fait, fut à plusieurs reprises, de m'appeler "David". Les gens disaient : "David, pouvez-vous bouger de cette façon ?" Et je pensais : "Eh bien, ça ne fait pas trop de vagues ici s'ils pensent que je suis David Burke." Je ne sais vraiment pas en quoi j'étais différent de David, je veux dire que nous *étions* différents. Par la suite j'ai lu que les gens disaient que je paraissais être un Watson plus âgé et plus grave. Cela m'a toujours un peu contrarié parce que j'étais convaincu en jouant Watson avec Holmes, que deux personnes qui travaillent ensemble dans des conditions plutôt difficiles doivent avoir beaucoup d'humour, il doit y avoir beaucoup de rires. Je me souviens avoir sciemment pensé à chaque fois qu'il y avait une occasion de mettre en évidence ce sens de l'humour entre les deux personnages, le fait que vous pouviez sourire de certaines choses que dirait Holmes, ou rire à d'autres, me paraissait essentiel. Il me semble que les gens qui travaillent ensemble dans un travail plutôt difficile ont tendance à rire beaucoup." - Edward HardwickeLes relations d'amitié étroites ont besoin d'humour et de tolérance. Watson a besoin du sens de l'humour pour survivre aux pires excès de Holmes. - Edward Hardwicke
Robert Stephens Gary et Paul Linda Pritchard Ses deux Watson Ses amis holmésiens Les amis de Jeremy ACCUEIL BIOGRAPHIE SA FAMILLE INTERVIEWS CITATIONSSes Amis
JB en BREF SES AMIS ALBUMSL' Homme
"Je me souviens que le principal problème que j'ai eu, était de devoir toujours lire des choses dans les journaux. Et parce que je dois porter des lunettes pour lire et que je ne pouvais pas avec Watson - alors j'apprenais toujours d'immenses quantités d'informations, ce que je trouvais très fastidieux. " - Edward Hardwicke"Mais je me rappelle dire à Jeremy : "J'ai l'impression de disparaître dans mon costume". Je sentais simplement que tout était trop écrasant et que Watson n'avait pas grand-chose à faire. Je me rappelle David [Burke] dire qu'il trouvait très difficile de devoir être très réactif sans avoir beaucoup de texte. Jeremy estima par la suite qu'il en avait un peu marre. Et je trouve compréhensible qu'ayant d'énormes quantités de texte à apprendre, il essayait d'obtenir des scénaristes d'en donner une petite partie à Watson. Ainsi je récoltais quelques-unes de ce genre de bribes que Jeremy n'avait vraiment pas envie de faire. " - Edward Hardwicke
"La série toute entière fut l'occasion d'énormément de plaisir. Deux merveilleux producteurs, Michael Cox et June Wyndham-Davies, qui connaissaient remarquablement bien les histoires de Doyle. Une distribution d'acteurs adorables, ces gens étaient ravis d'être de la partie, ils étaient *fous de joie* d'en être. Je me suis fait des amis pour la vie dont je vois fréquemment un certain nombre. Et, comme je dis, dominée par Jeremy ; extrêmement généreux, merveilleusement excentrique. Mais c'était une époque très, très heureuse et il nous manque profondément et tristement. Je veux dire qu'il me manque. C'était un homme extraordinaire et c'est une grande perte et malheureusement, je trouve qu'il n'a pas été suffisamment récompensé pour ce qu'il a fait, il n'a pas obtenu de récompense pour son interprétation. On se souviendra de lui, j'en suis sûr, car je crois qu'il a été un Holmes extraordinaire." - Edward Hardwicke (2003)


"Durant nos dix années de collaboration, j'ai eu le privilège de très bien connaître Jeremy. Nous sommes devenus de grands amis. Tous deux nous croyions que l'amitié entre Holmes et Watson devait être enracinée dans l'humour. En réalité, Jeremy faisait en sorte qu'il y avait toujours du rire quand nous travaillions. En dépit de l'énorme tension que sa maladie faisait peser sur lui, il n'a jamais perdu son sens de la joie. Il avait un rire merveilleux. Il était contagieux. L'immense liste d'acteurs et de techniciens qui ont travaillé sur la série vous diront qu'ils n'ont jamais eu un travail plus heureux. plus heureux. C'était Jeremy. Ceci, bien sûr, était l'arrière-plan d'un grand acteur livrant une grande performance. Je lui dois énormément. Il me manque beaucoup." - Edward Hardwicke"On se souviendra toujours du plaisir, de l'excitation et du rire que Jeremy Brett apportait à nous tous. Quand je pense à Jeremy, je le vois en train de rire et je ne peux pas lui rendre un plus grand hommage que celui-là." - Edward Hardwicke"Jeremy était toujours prêt à être, dans le meilleur sens du terme, un excentrique. Je pense que c'est une chose merveilleuse, je souhaiterais qu'il y en ait davantage, je souhaiterais en être un moi-même. Ainsi beaucoup du comportement de Jeremy aurait été vu comme excentrique plutôt que maniaque. " - Edward Hardwicke
 
Chargement des bibliothéques...