PIECE PRECEDENTE The Deputy sur BroadwayWorld.com PIECE SUIVANTE Rolf Hochhuth Le Vicaire Articles de Presse SUITELa pièce fut montée la première fois à Berlin Ouest le 20 février 1963, dans une mise en scène d'Erwin Piscator, et dès l'origine provoqua la fureur des controverses. Rolf Hochhuth fut interdit de toute production de sa pièce en Allemagne de l'Est jusqu'en 1966. Plus tard la pièce fit le tour du bloc de l'Est et s'exporta dans le monde entier. Depuis elle a été produite dans plus de 80 villes à travers le monde. Sa première représentation à Londres réalisée par Clifford Williams portait le titre "The Representative" et eut lieu au Théâtre Aldwych en 1963 par la Royal Shakespeare Company. L'œuvre de Rolf Hochhuth fut adaptée par le poète Jerome Rothenberg pour la version condensée américaine. La pièce intitulée "The Deputy" s'ouvrit à New York dans une mise en scène de Shumlin Herman. Elle fut jouée pendant 316 représentations au Brooks Atkinson Theatre Brooks à Broadway, du 26 février au 28 Nov 1964. Jeremy qui incarnait le Père Riccardo Fontana, quitta la distribution en mai 1964 pour retourner en Angleterre et David Carradine reprit son rôle. Herman Shumlin reçut en 1964, le Tony Award du "Meilleur Producteur (dramatique)" pour sa production de Broadway.L'œuvre de Rolf Hochhuth a été traduite en français et publiée sous le titre "Le Vicaire" en 1963 avec un avant-propos d'Erwin Piscator. Elle fut également adaptée en livre par Jerome Rothenberg. Au cinéma, le film "Amen" sorti en 2002 et réalisé par Constantin Costa-Gavras est directement basé sur la pièce de théâtre.
Rolf Hochhuth est un auteur dramatique allemand, né en 1931. Sa première pièce très controversée, Der Stellvertreter (Le Vicaire) écrite en 1963, se situe en août 1942 pendant la Seconde Guerre mondiale et l'Holocauste. Ce drame est une référence directe au souverain pontife, le Vicaire du Christ selon la tradition catholique romaine. Toute la pièce tente de répondre à la question de savoir si Pie XII a failli à sa mission. Et plus généralement, le Pape étant mort depuis cinq ans à cette date, si l'Église catholique s'est dérobée à sa mission universelle de charité. Sans ambiguité, l'auteur prône la thèse que Pie XII était au courant de l'extermination des Juifs par les Nazis. Il condamne son comportement hypocrite et son silence qui l'ont conduit à ne pas avoir alerté le monde, ni agit contre l'Holocauste, Hochhuth dénonce l'attitude de l'Église toute entière.Malgré sa longueur exceptionnelle (elle dure huit heures en cinq actes dans sa version intégrale) sa trop grande ambition et ses intentions parfois confuses, cette œuvre demeure une description dramatique impressionnante de l'époque Nazie, et peut être considérée comme le début d'une renaissance après-guerre du théâtre allemand.
The Deputyde Rolf Hochhuth- 1964 -Brooks Atkinson Theater, New YorkRôle: Père Riccardo Fontana
The DeputyDonnant lieu à des manifestations parfois violentes, une sécurité renforcée était nécessaire aux alentours du Brooks Atkinson Theatre à Broadway (voir Articles de presse ci-dessus). Le soir de la première représentation du 26 Février1964, protestants, juifs et catholiques laïques, ainsi qu'un groupe de néo-nazis, se mirent en faction devant le théâtre, scandant des slogans de protestation si fort qu'on les entendait à l'intérieur du théâtre. La police fut forcée d'interrompre la circulation autour du théâtre pendant vingt minutres avant le lever du rideau. Les acteurs devaient montrer des badges d'identification pour pouvoir passer les barricades de la police et entrer et le directeur du théâtre recommanda au public de ne pas sortir à l'extérieur pendant l'entracte. Heureusement, malgré la grande tension, aucune violence n'éclata. En général les manifestants partaient avant la fin du spectacle, mais à titre de précaution par la suite, le théâtre était soigneusement fouillé tous les jours à la recherche d'éventuelles bombes. De même les acteurs par mesure de sécurité, ne venaient pas saluer le public à la fin comme de coutume.
Le héros de la pièce est un jeune prêtre jésuite italien, le Père Riccardo Fontana (Jeremy Brett). Ce personnage imaginaire est librement inspiré de Bernhard Lichtenberg, un prêtre catholique à Berlin, mort en déportation, qui fut béatifié et nommé Juste pour avoir résisté au nazisme.Dès son arrivée à Berlin, Riccardo venu de Rome, discute avec le nonce apostolique qui le familiarise avec les réalités berlinoises et lui demande quelles sont les intentions du pape. La paix avec Hitler ou la liberté de dénoncer résolument et sans ambages les crimes et le massacre des Juifs. À ce moment un Lieutenant SS fait irruption. Il fait un récit chiffré des "usines de la mort" et décrit le gazage des Juifs qu'il a vu à Belzec et Treblinka. Il demande au nonce de transmettre l'information au Vatican. Mais ce dernier refuse et répond à Gerstein que c'est à lui d'en parler à Hitler. Riccardo intervient pour dire que de telles informations sont déjà parvenues à Rome mais que personne ne pouvait y croire. Le jeune prêtre très troublé rentre à Rome, où son père aristocrate est un haut dignitaire laïc catholique des plus influents, ami du Cardinal et des proches conseillers du Pape. Au Vatican, le père Fontana parvient enfin à rencontrer Pie VI et l'exhorte à révéler au monde entier l'existence des massacres des Juifs perpétrés par Hitler pour les condamner ouvertement. Le Pape n'ignore rien de ses crimes, mais intransigeant, il rappelle au Père Fontana "qu'un diplomate doit agir avec discrétion". Malgré ses supplications, Riccardo se sent incapable de convaincre le pape de rompre son silence. Révolté, désespéré, brûlant de foi et de dévouement, il décide de devenir un martyr. Il épingle délibérément l'étoile jaune sur sa soutane et rejoint les déportés en Allemagne, se condamnant à mourir dans les chambres à gaz d'Auschwitz. Alerté, Gerstein tente de sauver le jeune religieux, mais sans succès. Riccardo est exécuté et l'officier SS est incarcéré.
ACCUEIL RETOUR.
 
Chargement des bibliothéques...