Le Marchand de Venise.
PIECE SUIVANTEThe Merchant of Venicede William Shakespeare- 1970 -National Theatre Company/ Old Vic Theatre LondresRôle: Bassanio
Laurence Olivier... ShylockJoan Plowright... PortiaJeremy Brett... BassanioAnthony Nicholls... AntonioAnna Carteret... NerissaJane Lapotaire... JessicaDerek Jacobi... GratianoCharles Kay... Prince d'ArragonAlan Dudley... Leonardo
Le marchand de Venise - texte intégralEcrite entre 1594 et 1597, Le Marchand de Venise est l'une des pièces de théâtre les plus connues de Shakespeare (1594-97). Bien qu'elle soit, généralement, classée comme comédie (ce terme ayant un sens spécifique à l'époque de Shakespeare), et qu'elle partage certains aspects avec les autres comédies romantiques de l'auteur, elle est réputée pour ses passages dramatiques (particulièrement la scène du procès). Elle est également célèbre pour son portrait de l'un des plus célèbres 'méchants' de Shakespeare, l'usurier Juif Shylock. Ce qui a suscité de nombreuses interrogations sur le rapport de Shakespeare vis à vis de l'antisémitisme. Le personnage titre est le marchand de Venise Antonio, et non Shylock, pourtant le protagoniste principal de la pièce. Il est à la fois un personnage tourmenté et un bourreau. La perception de Shylock dépend fortement de la mise en scène et du public. Son sujet rend la pièce difficile, elle est parfois considérée comme l'une des pièces "à problèmes" de Shakespeare. Par la suite, cette production théâtrale a été à filmée pour une diffusion télévisée sur les chaînes américaines et anglaises en 1973-74. Cette version en vidéo est facilement disponible sur amazon ou ebay.
Bassanio demande à Antonio, riche marchand de Venise, de lui prêter de l'argent pour se déclarer à la belle Portia. Son ami décide d'emprunter les 3000 ducats à l'usurier juif Shylock, car ses bateaux et ses biens ne sont pas encore rentrés. Shylock déteste Antonio, mais accepte à condition de lui prélever une livre de chair s'il ne peut rembourser. Horrifié, Bassanio tente en vain de le dissuader. Il part finalement pour Belmont avec son ami Gratiano. Selon les volontés de son père, Portia épousera le prétendant qui trouvera son portrait, caché dans l'un des trois coffrets d'or, d'argent et de plomb.Bassanio fait le bon choix grâce à un indice de Portia tombée amoureuse de lui. Tous deux se marient ainsi que Gratiano avec Nerissa, la suivante de Portia. Ses navires présumés perdus, Antonio est incapable de rembourser et Shylock le traîne en justice. Alertés, Bassanio et Gratiano rentrent à Venise pour sauver leur ami. Portia décide de les aider et part incognito, déguisée en avocat du nom de Balthazar, accompagné de son clerc, Nerissa. Shylock refuse toute clémence. Portia plaide que la loi vénitienne interdit de verser le sang. Si Shylock fait couler la moindre goutte, il sera condamné. Vaincu, il doit se résigner. Le Doge partage sa fortune et Antonio lui demande de se convertir au Christianisme. Bassanio n'a pas reconnu sa femme et pour récompenser l'homme de loi est contraint de lui offrir son anneau, cadeau de Portia qu'il avait promis de garder toujours. S'ensuivent disputes, révélations et excuses entre les deux couples. Tous les personnages se réconcilient et les bateaux d'Antonio rentrent enfin à bon port.
Le personnage du titre, est le marchand de Venise Antonio, et non le 'méchant' Shylock, antagoniste principal de la pièce. Il est à la fois un personnage tourmenté et un bourreau. Ainsi la perception de Shylock dépend beaucoup de la mise en scène et du public. La pièce est souvent considérée comme l'une des pièces à problèmes de Shakespeare. Le metteur en scène Jonathan Miller a transposé l'action du 16ème siècle, à la fin du 19ème siècle (vers 1880) pour rendre l'histoire plus accessible au public contemporain. Miller voyait sa production comme "Shakespeare l'aurait vue à travers les yeux d'Henry James. Même les vers semblent être de James."Ce parti pris a été considéré comme "arbitraire", mais le New York Times nota que Miller a réussi son pari de monter une pièce, considérée comme difficile, car elle traite des problèmes de l'antisémitisme relatifs au personnage de Shylock.La critique reçut favorablement la pièce et surtout la performance époustouflante de Laurence Olivier. The London Times: "Nous n'avons pas vu de plus grand jeu d'acteur depuis 'La Danse de mort' . Il faut convenir que le Shylock d'Olivier est un excellent élément technique de la pièce. Olivier est merveilleux, un Shylock de conseil d'administration. Un robot d'homme d'affaires avec une touche ethnique hébraïque. " Jeremy Brett reçut également des critiques élogieuses "en donnant à la production la meilleure interprétation d'un Bassanio, acharné et agressif."
PIECE PRECEDENTE.
RETOUR ACCUEIL.
 
Chargement des bibliothéques...