La première de la pièce "Desing for living" eut lieu au Theatre Royal, à Brighton le soir du Mardi 30 Octobre 1976, pour une semaine de représentations seulement, avant son ouverture dans la capitale londonienne. La distribution réunissait les acteurs Vanessa Redgrave (Gilda), Jeremy Brett (Otto), John Stride (Léo), Peter Bayliss (Ernest Friedman), Coonie Booth et Yolande Turner.La reprise de Design for Living eut lieu au Phoenix Theatre à Londres à partir du 21 Novembre 1973, peu de temps après la mort de celui qui écrivit la comédie la plus chaleureusement applaudie et la plus largement populaire : Noel Coward (1899–1973). C'était un artiste multi talentueux, à la fois acteur, auteur, romancier, poète, pianiste virtuose, compositeur et peintre... Sa notoriété était grande et il fut considéré comme le Sacha Guitry du théâtre anglais. Design for Living fut jouée pour la première fois en 1932. Coward y tenait le rôle de Léo dans les représentations de Broadway en 1933.
Design for Living marqua également la dernière apparition de Jeremy sur la scène britannique pendant presque 10 ans, l'acteur se consacrant principalement à la télévision. La pièce fut également une étape essentielle dans la vie privée de Jeremy celle de la rencontre déterminante avec Joan Wilson Sullivan qui devint plus tard son épouse. Productrice à la télévision américaine de nombreuses émissions à succès depuis 1967 (Masterpiece Theatre, Classic Theatre, Piccadilly Circus, Mystery!) Joan vivait à Boston. Elle avait déjà remarqué Jeremy Brett, alors qu'il remplaçait Alistair Cooke pour présenter l'émission qu'elle produisait "Masterpiece Theatre" pour PBS. Passionnée de théâtre, Joan se rendit à la représentation car elle tenait absolument à mieux connaître le séduisant acteur. En le voyant sur scène, ce fut le coup de foudre ! Elle s'exclama : "C'est l'homme qu'il me faut !" et se promit de l'épouser. Joan organisa leur rencontre et ce fut le début de leur histoire d'amour qui dura une décennie. Leur mariage eut lieu le 22 Novembre 1977. Jeremy considéra immédiatement comme les siens, Caleb et Rebekah, les deux enfants de Joanie. Tous les quatre s'installèrent à Boston. Jeremy raconta dans une interview en 1991 :"Je ne l'avais pas rencontrée, elle m'avait seulement vu sur scène. Elle était là pour voir la pièce". Plus tard, quand il lui demanda ce qui lui avait plu chez lui, Joan lui répondit : "Ce n'est pas ce que tu disais chéri, c'était la façon dont tu bougeais tes fesses !" Jeremy rougit. Joan mourut dramatiquement d'un cancer en 1985. "Nous avons vécu un amour qui n'arrive qu'une fois. Ce fut le genre de relation où quand je commençais une phrase, elle la terminait. Parfois, vous pouvez voir derrière les yeux de quelqu'un et avoir l'impression de l'avoir connu toute votre vie. Voilà comment c'était. "
La pièce évoque des thèmes audacieux avec des personnages pleins de vie. Elle met en scène trois personnes un peu bohèmes : une dessinatrice Gilda, interprétée par Vanessa Redgrave, un artiste peintre Otto, joué par Jeremy Brett, et un auteur dramatique Leo, incarné par John Stride. Gilda aime les deux hommes à la fois et la pièce laisse entendre qu'elle n'aura pas à choisir entre eux deux.Design for Living fut qualifiée de "pièce pour acteurs" car elle exige en effet un énorme talent de la part de ses interprètes. La pièce est riche d'humour noir et porte l'empreinte pétillante de Coward, faite de raillerie et de vifs dialogues. Mais elle aborde des sujets plus profonds qui peuvent encore de nos jours être controversés. La justification morale de l'infidélité, l'analyse des pressions de la renommée sur un esprit fragile, et l'existence suggérée nettement d'un "ménage à trois", font partie des thèmes effleurés ou traités au cours de Design for Living. Le fait que, dès le début, ce fut un succès fracassant témoigne de l'excellente composition de la pièce et de son intelligence permanente.Les décors et les costumes du théâtre Phoenix rendirent brillamment l'ambiance des années 1930. Dans son article de Plays and Players, Sandy Wilson fut dithyrambique sur la pièce et tout le spectacle. "Je pourrais bavarder tellement plus que dans l'espace qui m'est alloué, sur les félicités et les délices de cette production enchanteresse. C'est magnifique, magnifique, magnifique..." Wilson décrivit Otto joué par Jeremy, comme "un séduisant personnage ébouriffé, une tornade de rage imbécile lorsque Gilda le trahit et une merveille de stupidité paternaliste quand il pense l'avoir mise au pied du mur."
PIECE SUIVANTEDesign for Livingde Noel Coward- 1973 -Phoenix Theatre, LondresRôle: Otto
PIECE PRECEDENTE Design for LivingVanessa Redgrave ... GildaJeremy Brett ... OttoJohn Stride ... LeoPeter Bayliss ... Ernest FriedmanCoonie BoothYolande TurnerHazel Hughes
.
.
ACCUEIL RETOUR
 
Chargement des bibliothéques...