I caught up with Jeremy Brett kicking last year's leaves into neat piles in Hyde Park. His casual jacket and slacks were very different from the elegant finery he used to wear in the BBC series "The Three Musketeers".
'It was murder jumping about trying to have a good sword fight wearing all that heavy gear. And I felt such a nit anyway.'
After the first episode, the fan letters started flooding in, four hundred in the first week.
'I was overwhelmed at first,' Jeremy told me. 'I had never had proper fan letters before. 'D'Artagnan, the adventurer I played in the series, was only supposed to be eighteen, and I was that many years ago.'
Jeremy was seventeen when he had his first 'walk on' film part.
'And my first love affair,' he recalled with a deep sigh. 'I fell madly in love with the leading lady and I bought her a dozen red roses. She was very kind and even took me out once.'
Since then, he's appeared in "War and Peace", which took six months to film in Rome; "Beauty and the Beast" on the telly--he played the Beast; "Tales of Mystery and Imagination," also on the small screen; the film of "My Fair Lady "and lots of stage work.
'I think I prefer acting on stage,' he said thoughtfully. 'I like to see if the audience is enjoying itself.'
More often than not, Jeremy is cast as a dashing, romantic hero.
'That sort of part brings in the fan letters, but I would love to do some comedy. To make people laugh is the greatest gift of all. Frankie Howerd is the tops.


'At the moment, I'm busy making records of Shakespeare's plays for America. It's great fun. Lots of actors and actresses get together, people I may not have seen for a long time. We sit in a recording studio and read the plays.'
But his interest in records isn't limited to this.
'I'm quite a pop fan. In my flat the record player is never off. I really rate the Beach Boys and the Four Tops.'
Apart from music, Jeremy's hobbies are simply wandering about, horse riding, and he says he is a toxophilite, which means he's another Robin Hood with bows and arrows. Favourite food is a good old-fashionedfry up and top drink is champagne.
At the moment, Jeremy is very happy with life and hasn't a real ambition apart from not knocking anyone down in his TR4 sports car."
RETOUR "C’est un Robin des Bois du XXème siècle” - 25 Février 1967J’ai retrouvé Jeremy Brett qui entassait soigneusement les feuilles mortes à coups de pied dans Hyde Park. Sa veste et son pantalon décontractés étaient très différents des atours élégants qu’il portait dans la série de la BBC "Les Trois Mousquetaires".
"C’était l'enfer de sauter de tous les côtés en essayant de bien combattre à l’épée, avec tout ce pesant équipement. Et de toute façon, je me sentais si empoté."
Après le premier épisode, les lettres de fans ont commencé à affluer, quatre cents dès la première semaine.
"J’ai d’abord été submergé ", m’a dit Jeremy. "Je n’avais jamais reçu de vraies lettres de fans. D’Artagnan, l’aventurier que je jouais dans la série, était sensé avoir seulement dix-huit ans, et ça faisait des années que je les avais dépassées. "
Jeremy avait dix-sept ans lorsqu’il fit sa première apparition dans un film.
"Et ma première histoire d’amour ", s’est-il rappelé avec un grand soupir. "Je suis tombé follement amoureux de l’actrice principale et je lui ai acheté une douzaine de roses rouges. Elle a été très gentille et elle est même sortie une fois avec moi. "
Depuis, on a pu le voir dans "Guerre et Paix", qui a nécessité six mois de tournage à Rome; dans "La Belle et la Bête" à la télé - il jouait la Bête; dans "Tales of Mystery and Imagination" également pour le petit écran; dans le film "My Fair Lady" et beaucoup au théâtre.
"Je pense que je préfère jouer sur les planches ", a-t-il dit pensivement. "J’aime voir si le public s'amuse. "
La plupart du temps, Jeremy se voit attribuer le rôle du beau héros romantique.
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
LIEN INTERNET"Ce genre de personnage récolte les lettres de fans, mais j’adorerais jouer des comédies. Faire rire les gens est le plus beau des cadeaux. Frankie Howerd est l’as des as. "
"En ce moment, je suis occupé à enregistrer des pièces de Shakespeare pour les Etats-Unis. C’est très amusant. Beaucoup d’acteurs et d’actrices se réunissent, des gens que je n’ai parfois pas vus depuis longtemps. On s’asseoit dans un studio d'enregistrement et on lit les pièces. "
Mais son intérêt pour les enregistrements ne se limite pas à ça.
"Je suis complètement fan de pop. Dans mon appartement, le tourne-disque ne s’arrête jamais. J'apprécie beaucoup les Beach Boys et les Four Tops. "
En dehors de la musique, Jeremy aime tout simplement se balader, monter à cheval, et il se dit être un toxophilite, ce qui veut dire qu’il est lui aussi un Robin des Bois avec arc et flèches. Sa nourriture préférée est un bon petit-déjeuner traditionnel anglais, et sa boisson de prédilection, le champagne.
En ce moment, Jeremy est très satisfait de sa vie et n’a pas de réelle ambition, si ce n’est d'éviter de renverser quelqu’un avec sa voiture de sport TR4.
“He’s a 20th century Robin Wood” - 25 Février 1967 TRADUCTION FRANCAISE

 
Chargement des bibliothéques...