Ce jour-là, le 30 octobre 1938 à la veille d’Halloween, la troupe de théâtre dirigée par Orson Welles diffuse à la radio dans le cadre de l'émission 'Mercury Theatre on the Air' sur CBS, une adaptation du roman de science fiction transposée dans le New Jersey. Un faux présentateur annonce aux 7 millions d'auditeurs, l'invasion belliqueuse des Martiens sur Terre, sous forme de flashs, de scènes sonores aux effets spéciaux très réalistes et de témoignages. Les auditeurs qui avaient pris l'émission en cours, sont persuadés qu'il s'agit d'un vrai direct. Effrayés, ils inondent d’appels les standards téléphoniques. Confusion et panique générales s'ensuivirent...Le film est divisé en deux volets. L'élaboration et la diffusion de l'émission content un récit ingénieusement conçu. La tension monte lentement au fur et à mesure de l'énergie et de l'excitation palpables avec le direct radio. Ensuite, on assiste aux réactions variées des auditeurs, du courage au délire, avec un certain degré de licence artistique. Les scènes en studio très réalistes portent vraiment le film. Ce degré d'authenticité est aussi le fait des conseillers techniques, Paul Stewart et John Houseman, acteur et producteur de l'émission d'origine.La distribution rassemble des comédiens de talent. Le rôle principal est tenu par Paul Shenar qui joue un incroyable et convainquant Orson Welles dans une performance pleine d'énergie, d'assurance et d'intelligence.
Si la passion théâtrale ne l'a jamais quitté, Shenar est notamment connu sur le petit écran où il enchaine les roles, et également le grand écran dans quelques longs métrages à succès.Tôt dans sa carrière, il participe en tant que guest star aux nombreuses séries télévisées de l'époque : Columbo, Mannix, Kojak, L'homme invisible, Wonder Woman, Dynastie...

Albert Paul Shenar est né le 12 février 1936 et a grandi à Milwaukee en Amérique dans le Wisconsin. Issu d'une famille de quatre enfants, il avait trois frères, un aîné John, et deux jeunes frères, Michel et Marc. Son père, Eugene Joseph Shenar et sa mère, Marie Rosella Puhek-Shenar lui transmettent un mélange d'origine turque, grecque et juive. Il se découvre assez tôt une passion pour le théâtre. En premier lieu, il suit les cours de l'Université du Wisconsin où il obtient son diplôme d'études secondaires. Et s'enrôle ensuite dans l'U.S. Air Force qu'il sert de 1954 à 1957. Après sa carrière militaire, Shenar se lance dans une carrière d'acteur. Entre temps, il déménage à New York, où rapidement il décroche ses premiers rôles au théâtre. Il commence sa carrière sur les scènes en dehors de Broadway, avec le rôle de "Michael" dans la production "Pullman Car Hiawatha" au Circle in the Square, en 1962. Ces expériences le conduisent à faire ses débuts à Broadway en 1965, en jouant 'Brother Julian' dans la production de "Tiny Alice".Après quelques années enrichissantes, on et off Broadway, Shenar déménage de nouveau et apporte alors une contribution considérable à l'art. Avec ses collègues acteurs Rene Auberjonois et Bill Ball entre autres, Shenar a été l'un des membres fondateurs de l'American Conservatory Theatre (ACT) à San Francisco.Il y exerça non seulement comme acteur régulier jusqu'à sa mort, mais également comme réalisateur, conseiller et professeur. Il a joué plus de 40 rôles à l'ACT dont "Hamlet", "Oedipus Rex", "Tiny Alice" ou "Cyrano de Bergerac" (1974).Très grand ami de l'actrice américaine Marsha Mason, qu'il estimait beaucoup, Shenar et elle ont travaillé ensemble sur plusieurs productions de l'ACT. Dans son autobiographie "Odyssey: A Personal Journey" Marsha Mason mentionne son nom à plusieurs reprises.
Séduisant, ténébreux et mystérieux, l'acteur a souvent interprété des personnages plutôt sombres et antipathiques tout au long de sa carrière, d'autant plus qu'il possédait une voix très grave, une "voix de tonnerre", et "des yeux de loup".Shenar a ainsi prêté sa voix au diabolique rat conspirateur 'Jenner' dans le long métrage d'animation Brisby et le Secret de NIMH (1982). Il avait enregistré son dialogue pour ce film avant d'avoir réellement vu le dessin du personnage. Après avoir découvert Jenner sur l'écran, il a demandé à ré-enregistrer certains de ses dialogues afin de mieux coller au personnage et obtenir une parfaite "interprétation".
Paul Shenar décède à 53 ans le 11 octobre 1989 des complications liées au SIDA à West Hollywood, en Californie (États-Unis). Bien qu'étant assez peu connu de son vivant, la sincérité, l'énergie et le physique de séducteur de Paul Shenar ont laissé une empreinte durable dans le temps.
La Nuit Qui terrifia l'Amérique(The Night That Panicked America) (1975)
Il s'agit du remarquable téléfilm dramatique de Joseph Sargent, qui raconte les coulisses de la réalisation et de la radiodiffusion de l'incroyable histoire de La Guerre des Mondes de H.G. Wells revisitée par Orson Welles.
Un peu plus sur Paul Shenar... Suite Dans les années 70, il se fait remarquer en incarnant pour la télévision deux personnalités hors du commun et légendaires du spectacle. Shenar fait sensation en personnifiant Orson Welles en 1975, dans le célèbre téléfilm La Nuit Qui terrifia l'Amérique. Pour ce rôle, il reçoit quelques-unes des meilleures critiques de sa carrière. Trois ans plus tard en 1978, il incarne un autre personnage fameux, Florenz Ziegfeld Jr., impresario et producteur de Broadway, dans Ziegfeld : L'Homme et ses Femmes (Ziegfield : The Man and His Women) qui lui vaut également les louanges des critiques.
Il continue à travailler régulièrement à la télévision, parfois comme simple figurant pour le film catastrophe, Un Tueur dans La Foule (1976). C'est en 1983 qu'il se fait connaître avec son rôle mémorable du mafieux Alejandro Sosa, baron colombien diabolique de la drogue, dans le film culte Scarface, de Brian de Palma. Tout au long de sa carrière Shenar a eu l'occasion de travailler avec de remarquables partenaires, Al Pacino, Michelle Pfeiffer, Oliver Stone, Arnold Schwarzenegger, Angela Lansbury, Jaclyn Smith, Luc Besson, Isabelle Hupper, John Carradine, Derek Jacobi...
Il a tenu de nombreux seconds rôles toujours remarqués. Entres autres : "John Carrington dans "Roots" (1977), Joshua Adams dans "Deadly Force" (1983), Ben Gardner, le père de l'inquiétante Kristy MacNicol, dans le film d'Alan J. Pakula "Dream Lover" (1986), Phillip Rocca avec Arnold Schwarzenegger dans le film d'action "Le Contrat" (Raw Deal) en 1986, "Faux témoin" (1987), "Pacte avec un tueur" (1987) ou Dr. Laurence dans son dernier film "Le Grand bleu" en 1988.
 
Chargement des bibliothéques...