Producteur : Michael Cox, Stuart Doughty Réalisateur : Alan Grint Scénariste : John Hawkesworth Décorateur : Tim Wilding Musique : Patrick Gowers 13ème épisode tournéSérie 2 : 6/61ère diffusion : Angleterre: 29 sept 1985 - ITV Network (13ème épisode diffusé); Etats Unis: 13 mars 1986 - WGBH; France: 19 mars 1989 - FR3 (13ème épisode diffusé)Durée: 51 min
Jeremy Brett ... Sherlock Holmes David Burke ... Dr. John Watson Eric Porter ... Moriarty Rosalie Williams ... Mrs. Hudson Olivier Pierre ... Directeur du Louvre Claude Le Saché ... Ministre de l'Intérieur Michael Goldie ... Artiste peintrePaul Humpoletz ... Herr Steiler
PHOTOS DE PRESSE ET DE TOURNAGEL'HISTOIRE(Décembre 1893)Au printemps 1891, Watson rentre à Baker Street pour retrouver Sherlock Holmes qui vient de passer quatre mois sur le continent. Le détective fait une entrée surprenante par la fenêtre et lui raconte comment il vient de réchapper à une série de tentatives de meurtre, commanditée par le professeur James Moriarty. Engagé par le gouvernement français pour retrouver la Joconde dérobée au Musée du Louvre, Holmes vient de retrouver le chef d'œuvre et de démanteler le trafic de faux tableaux orchestré par Moriarty. Dès lors, le détective est devenu une entrave aux agissements et à la liberté même de ce criminel génial et machiavélique, surnommé "Le Napoléon du crime". Pour la première fois, Moriarty décide de s'expliquer avec Holmes face à face et se rend en personne à Baker Street. L'entretien est tendu. Chacun campe sur ses positions et tout compromis est impossible. En partant, Moriarty promet à Holmes une inévitable destruction. Le détective demande à Watson de l'accompagner en Europe jusqu'au démantèlement de l'organisation, puis repart secrètement comme il était venu. Après de nombreuses péripéties, les deux amis atteignent Meiringen, en Suisse. Mais le danger menace toujours et Moriarty veille. Au moyen d'une fausse lettre, il résout Watson à revenir d'urgence à l'hôtel, laissant Holmes seul, face à son destin. En haut des chutes vertigineuses de Reichenbach, cadre grandiose et terrifiant propice à une fin dramatique, Holmes et Moriarty s’empoignent dans un corps à corps et basculent ensemble au fond du gouffre, ce 4 mai 1891. Watson ne retrouve sur place que l’alpenstock de Holmes et son message rédigé à la hâte. De retour à Londres, seul et accablé, il rédige ses dernières lignes sur la fin tragique de son ami.
Conan Doyle: Le Problème final ÉCHOS DE TOURNAGEJohn Hawkesworth a eu l'idée de l'enquête parisienne qui n'existe pas dans la nouvelle, et de l'implication de Moriarty dans le vol de la Mona Lisa. Ce scénario accrédite la machination diabolique et la puissance criminelle dont est capable Moriarty ainsi que sa détermination à éliminer Holmes. On y voit ce dernier décoré de la légion d'Honneur. Le détective a bel et bien reçu cette décoration, mais 3 ans plus tard en 1894, pour l'arrestation d'Huret. Dix ans après le tournage de cette scène, l'Etat français accepta la demande de la Société Sherlock Holmes de France de remettre la Légion d'Honneur à Jeremy Brett qui malheureusement décéda trop tôt pour la rtecevoir. Les critiques furent très élogieuses à l'égard du téléfilm et le public vibra d'émotion jusqu'à la dernière image de Watson désespéré par la perte de son ami, accompagnée par les sanglots déchirants d'un violon. Cet épisode clôt en apothéose "Les Aventures de Sherlock Holmes".
Les Aventures de Sherlock Holmes
VIDEO CLIP 1 EPISODE SUIVANT ALBUM PHOTOS DE L'ÉPISODEL'ÉPISODE MYTHIQUE"Le Dernier Problème" est une histoire très particulière pour les holmésiens puisqu'elle raconte la mythique confrontation entre Holmes et Moriarty (la première dans le Canon) et la disparition du détective aux chutes de Reichenbach. Son originalité tient aussi du fait que contrairement à l'ordinaire, il n'y a pas d'enquête sur une affaire soumise par un client ni de crime mystérieux, mais bel et bien Holmes qui tente d'échapper à sa propre destruction. C'est une sorte de course poursuite entre les deux ennemis mortels, proie et prédateur étant d'égale stature. L'épisode est aussi un captivant récit de voyage. Il nous entraîne dans un périple magnifique dans les Alpes suisses, et nous dépayse superbement. La nature enchanteresse et le charme du séjour contrastent avec la tension toujours présente, la menace qui plane à chaque instant. Le paysage prend une connotation plus inquiétante et bientôt effrayante aux chutes de Reichenbach. On pressent que le drame est imminent dans ce théâtre dantesque.

LA "MORT" DE SHERLOCK HOLMESConan Doyle, établi comme ophtalmologue à Londres depuis 1891, consacrait tout son temps libre à l'écriture, ne recevant aucun patient, comme il le dit dans son autobiographie. Malgré le succès foudroyant des Aventures de Sherlock Holmes, il souhaitait que son nom demeure associé à des œuvres littéraires "sérieuses". Ainsi en novembre 1891, il écrivit à sa mère : "Je réfléchis à tuer Holmes... le liquider corps et âme. Il me détourne l'esprit des meilleures choses". Il l'avait prévenue qu'il envisageait la mort de son héros encombrant dans la sixième aventure. Mme Doyle lui répondit : "Faites comme bon vous semble, mais le public ne le prendra pas de gaieté de cœur" et elle se mit alors en peine de lui trouver des intrigues. Elle proposa notamment les Hêtres-Rouges, et grâce à ses supplications, Sherlock Holmes obtint un sursis. Finalement en décembre 1893, son créateur jugea qu'il l’accaparait trop et lui faisait perdre le temps qu'il aurait pu consacrer à ses œuvres importantes et ses romans historiques. A cause du succès de Holmes, il n'avait pu réellement se vouer à sa passion pour l'histoire. Il décida de le faire disparaître dramatiquement, en lui infligeant un plongeon mortel du haut des chutes du Reichenbach, près de Meiringen, dans "Le Dernier Problème". Quelques années plus tard, rattrapé par le succès et les enjeux financiers, il sera contraint de rendre vie à Sherlock Holmes...
EPISODE PRECEDENT SUITELe Dernier Problème- The Final Problem -SAISON 1 - EPISODE 13
.
ACCUEIL RETOUR
 
Chargement des bibliothéques...