Sidney Edward Paget est né le 4 Octobre 1860, à Maestag, cinquième enfant d'une fratrie de neuf. Sa mère Martha (née Clarke), était professeur de musique, et Robert Paget, sacristain de Saint-Jacques et Saint-Jean à Clerkenwell.
Jusqu'à son mariage, Sidney vécut avec sa famille au 12 Cwrt Coed Parc à Maesteg, Bridgend, dans le Pays de Galles. Il reçut son éducation à la London School Middle Class à Cowper. et à l'école publique secondaire Cymer Afan. Ensuite, il fréquenta l'École des Beaux-Arts Heatherley. En 1881, il intégra la Royal Academy School, où il avait été précédé par son frère aîné, Henry Marriott et son jeune frère, Walter Stanley (né en 1863). Il y rencontra et se lia d'amitié avec un étudiant en architecture, Alfred Morris Butler, qui deviendra le modèle pour ses illustrations du fidèle compagnon de Sherlock Holmes, le docteur John Watson. Entre 1879 et 1905, Paget prit part aux expositions de l'Académie Royale en produisant dix-huit peintures diverses, dont neuf sont des portraits.
Ses illustrations parurent dans le Strand Magazine, le Pictorial World, The Sphere, The Graphic, The Illustrated London News, et le Pall Mall Magazine. Il devint ainsi l'un des artistes célèbres de l'époque victorienne, dans tout le Royaume-Uni et les États-Unis, pour ses dessins de presse et de littérature en noir et blanc. Il illustra les histoires du détective Martin Hewitt d'Arthur Morrison, et celles de Sherlock Holmes d'Arthur Conan Doyle, ce qui contribua grandement à sa notoriété et à populariser ces deux séries et leurs héros.Les trois frères Paget étaient de talentueux artistes. Si le nom de Sidney Paget restât le plus connu, ses deux frères, Henry Marriott (1856-1936) et Walter Stanley (1863-1935) furent également des portraitistes et illustrateurs couronnés de succès.
Le 1er Juin 1893, Sidney Paget épousa Edith Hounsfield (née en 1865), fille de William Hounsfield, un agriculteur. Tous deux eurent six enfants, quatre filles et deux garçons. Durant les dernières années de sa vie, Sidney Paget souffrit d'une maladie de poitrine douloureuse, à laquelle il succomba le 28 Janvier 1908 dans sa maison du 16 Surrey Road, à Margate. Il fut enterré au cimetière East Finchley. de Marylebone. Son corps fut plus tard ramené dans son lieu de naissance de Maesteg, où certains de ses proches habitent toujours.


Sidney Paget Aujourd'hui, Sidney Paget est mondialement connu comme le créateur de l'image populaire de Sherlock Holmes et des principaux personnages de la série créée par Conan Doyle, le docteur Watson, l'inspecteur Lestrade, Mycroft Holmes.Au départ, Sidney Paget fut embauché par inadvertance au Strand Magazine, lorsque les éditeurs lui envoyèrent le contrat destiné à son jeune frère Walter, pour illustrer une série de douze histoires courtes de Juillet 1891 à Décembre 1892. Walter Paget était déjà reconnu excellentartiste pour avoir illustré "L'île au Trésor" et "Robinson Crusoë". A terme, le magazine n'eut pas à regretter cette méprise.En 1893, Paget illustra "Les Mémoires de Sherlock Holmes", publiées dans The Strand, suite des épisodes des "Aventures". Lorsque Sir Arthur Conan Doyle relança la série avec "Le Chien des Baskerville", publié en feuilleton de 1901 à 1902, il demanda expressément que Paget en soit l'illustrateur. Paget continua ses dessins pour une autre série de nouvelles, "Le Retour de Sherlock Holmes", en 1903-1904. Au total, Sidney Paget réalisa 356 croquis publiés dans un roman (Le chien des Baskerville) et 37 histoires courtes.
Grâce à la série plébiscitée des Sherlock Holmes, qui connut un succès immédiat, The Strand était devenu l'un des plus prestigieux magazines de fiction de Grande-Bretagne. Les dessins de Paget faisaient partie intégrante du texte canonique de Conan Doyle. A mesure que croissait la popularité du détective, Paget dessinait des illustrations plus grandes et plus élaborées. A partir de "L'Aventure du problème final" en 1893, presque toutes les histoires présentaient des illustrations pleine page, accompagnées de nombreuses petites images dans le texte. Les illustrations acquirent également une tonalité plus sombre, Paget utilisant le noir et blanc pour refléter l'ambiance sinistre des histoires victoriennes. Sa vision grave et ténébreuse a influencé les films policiers américains et les "films noirs" et bien évidemment, toutes les interprétations du grand détective dans la fiction, le théâtre et les versions cinématographiques de Sherlock Holmes.
Les illustrations de Paget ont été réimprimées dans de nombreuses anthologies de Sherlock Holmes et sont devenues sa représentation iconique. Après sa mort en 1908, les autres illustrateurs ne purent que constater qu'ils n'avaient qu'à imiter le style de Paget, pour représenter le détective. Malgré la croyance répandue selon laquelle Paget s'inspira de son frère Walter pour représenter Sherlock Holmes, son frère Henry Marriott Paget a nié que ce fut le cas. "L'affirmation que le frère de l'artiste Walter, ou toute autre personne, a servi de modèle pour le portrait de Sherlock Holmes est incorrect." (source Oxford Dictionary of National Biography 1912).Paget est également crédité d'avoir revêtu Holmes pour la première fois de la casquette de chasse (deerstalker) et du Macfarlane (Inverness cape), détails qui n'ont jamais été mentionnés dans les écrits de Conan Doyle. La casquette et le manteau apparaissent d'abord dans une illustration pour "The Boscombe Valley Mystery" en 1891 et à nouveau dans "The Adventure of Silver Blaze" en 1893. Ils réapparaissent également dans quelques illustrations consacrées au "Retour de Sherlock Holmes".
Sidney Paget (en anglais)
 
Chargement des bibliothéques...