Le Retour de Sherlock Holmes
Conan Doyle: Les plans du Bruce-Partington ÉCHOS DE TOURNAGELe scénario de cet épisode, bien écrit et rigoureux, aborde un des thèmes chers à Conan Doyle, celui de l'espionnage et le vol de secrets d'Etat, que l'on retrouve également dans "Le Traité Naval" et "La Seconde Tache". L'atmosphère mystérieuse, le fog, la nuit, les lumières très travaillées, conviennent parfaitement à cette intrigue retorse qui comporte des pièges successifs. Mais humour et ironie filtrent toujours dans cette histoire. Le scénario nous permet de pénétrer dans la vie quotidienne de nos héros. Dès la première scène cocasse et bien observée d'un point de vue psychologique, on voit Holmes se rongeant les ongles d'ennui et tournant en rond dans l'exigu salon de Baker Street, tandis que Watson lit tranquillement son journal sans faire attention à lui. Ici encore, Holmes n'hésite pas à utiliser des méthodes illégales, car il aime imaginer qu'il pourrait être un criminel très efficace et profite de chaque opportunité ! En cambriolant chez Oberstein, il confirme son statut marginal et asocial, et se place en face de l'inspecteur Bradstreet carrément hors la loi. Cela semble beaucoup amuser son frère qui le complimente sur ses prouesses ! Holmes s'amuse à taquiner les détectives officiels en leur donnant des indices tout en négligeant d'expliquer leur signification. Ses yeux étincellent de malice lors des investigations dans le métro londonien, quand il fait miroiter son raisonnement. Si le détective se garde toujours la possibilité d'agir seul, il a aussi besoin de Watson qu'il parvient encore une fois à convaincre de le suivre dans son périple. Dans la scène du restaurant, il laisse exploser sa joie - ce qui est assez inhabituel pour le détective - devant l'acquiescement de son ami, et l'éclatant sourire de Jeremy apparait à la place du masque du détective. Holmes semble d'ailleurs plutôt enjoué dans cet épisode. Le petit déjeuner après le cambriolage montre nos héros détendus et un détective tout sourire jusqu'à la dernière scène.
PHOTOS DE PRESSE ET DE TOURNAGE ALBUM PHOTOS DE L'ÉPISODE EPISODE SUIVANTJeremy Brett ... Sherlock Holmes Edward Hardwicke ... Dr. John Watson Charles Gray ... Mycroft Holmes Denis Lill ... Inspector Bradstreet Rosalie Williams ... Mrs. Hudson Jonathan Newth ... Colonel Valentine Walter Geoffrey Bayldon ... Sidney Johnson Amanda Waring ... Violet Westbury Sebastian Stride ... Cadogan West Derek Ware ... Hugo Oberstein
ÉCHOS DE TOURNAGELa comédienne Amanda Waring (Violet Westbury) est la fille de Derek Waring qui a tenu le rôle de Watson dans la comédie musicale "Sherlock Holmes, The Musical" de Leslie Bricusse (Holmes était joué par Ron Moody). Pour cet épisode, l'inspecteur Lestrade, présent dans la nouvelle de Doyle, est remplacé par l'inspecteur Bradstreet, interprété par Denis Lill. Celui-ci avait joué le rôle de Watson dans la pièce" The Crucifer Of Blood" au Haymarcket Theatre en 1979. En Septembre 1987, avant le tournage de cet épisode, Jeremy Brett et Jeremy Paul présentèrent au Mayfair Hotel, une première version de leur pièce "The Secret of Sherlock Holmes" qui allait devenir un grand succès et faire le tour du pays. Edward Hardwicke n'étant pas disponible, le rôle de Watson était tenu par Sebastian Stride qui joue Cadogan West dans cet épisode.
EPISODE PRECEDENTUN DUO DE CHOCNous retrouvons Mycroft Holmes, joué par Charles Gray, qui n'apparaît que deux fois dans le Canon (L'Interprète grec et Les Plans du Bruce-Partington). Mycroft est un homme de l'ombre, sollicité encore une fois par le gouvernement pour cette mission secrète. L'unique frère de Sherlock, de sept ans son aîné, est l'exemple type de "l'armchair detective". L'une de ses occupations favorites est de rester assis dans son fauteuil au Diogenes Club, dont il est le co-fondateur, pour résoudre des énigmes criminelles, à la différence de son frère cadet qui ne dédaigne pas de courir sur le terrain pour collecter des indices. Mycroft possède les mêmes capacités intellectuelles que son frère qui dit même de lui : "Il m'est supérieur dans l'observation et la déduction. Si l'art du détective consistait en tout et pour tout à raisonner en restant assis dans un fauteuil, mon frère serait le plus grand policier qui ait jamais vécu. Mais il est dénué d'ambition et d'énergie. Bien des fois, je lui ai apporté un problème, et il m'en a indiqué une solution qui par la suite devait se révéler exacte." Terriblement casanier, Mycroft déteste l'effort et considère ses habitudes comme sacrées. Ce qui fait dire à Sherlock que son frère est comme un tramway qui ne quitte jamais ses rails à moins d'un événement extraordinaire. Il se montre alors toujours d'une aide efficace. Les deux Holmes se complètent parfaitement; les relations et les appuis de Mycroft joints aux capacités d'analyse et d'action de Sherlock font d'eux un duo d'une puissance redoutable.
VIDEO CLIPL'HISTOIRE (Décembre 1908)La visite de Mycroft Holmes tombe à pic pour extirper son frère Sherlock de l'ennui. Et l’affaire est d’intérêt national ! Arthur Cadogan West, un jeune secrétaire à l'arsenal de Woolwich, a été retrouvé mort, près d'une rame de métro, après avoir volé les plans secrets d'un nouveau type de sous-marin de combat, le Bruce Partington. Mais seulement sept de ces plans ont été retrouvés sur lui. Accompagné de l’inspecteur Bradstreet, Holmes examine les lieux du crime. Aucune trace de sang, ni de ticket. Le détective est alors persuadé que West a été tué ailleurs et que son corps a été jeté ensuite sur le toit du wagon. Seules deux personnes étaient susceptibles d'accéder aux plans. Le détective apprend le décès de la première, Sir James Walter, par son frère le peu loquace Sir Valentine. La seconde, Sydney Johnson, du Royal Naval Office, lui fournit de précieux renseignements. De son côté, Mycroft se charge de fournir la liste complète des espions et agents secrets que le Bruce Partington pourrait intéresser. Parmi eux Hugo Oberstein, qui habite justement une maison au-dessus de la voie ferrée. La lecture des petites annonces, les talents de cambrioleur de Holmes et un rendez-vous à l’hôtel Charring Cross, permettront d'arrêter les coupables...
Les Plans du Bruce-Partington- The Bruce-Partington Plans -SAISON 2 - EPISODE 11
Producteur : June Wyndham-Davies, Michael Cox Réalisateur : Jon Gorrie Scénariste : John Hawkesworth Décorateur : Alan Pickford Musique : Patrick Gowers 25ème épisode tourné1ère diffusion : Angleterre: 27 avril 1988 - ITV Network (25ème épisode diffusé); Etats Unis: 24 nov. 1988 - WGHB; France: 4 juin 1989 - FR3 (24ème épisode diffusé)Durée: 52 min 45 sec.
.
.
ACCUEIL RETOUR
 
Chargement des bibliothéques...