L'écrivain irlandais Oscar Wilde (1854-1900) a écrit de nombreux récits, romans, pièces de théâtre et poèmes, qui ont inspiré nombre d'auteurs dans tous les domaines. Il a adhéré au mouvement 'esthète', qui prône la recherche du Beau, sans préoccupation morale ou sociale et a pris fait et cause pour le féminisme. Installé à Londres, il choque la société mondaine de l'ère victorienne par ses extravagances, son cynisme et son homosexualité. Ses pièces de théâtre sont souvent interdites de représentation. Oscar Wilde a écrit sa pièce An Ideal Husband (Un Mari Idéal) en 1895. Une fois encore il joue avec les conventions et les institutions, qu'elles soient politiques ou matrimoniales, de la société aristocratique anglaise. Dans un entretien accordé au Sketch, à Londres, en janvier 1895, Oscar Wilde disait de sa pièce qu'elle traitait de "la différence qu'il y a entre la façon dont un homme aime une femme, et celle dont une femme aime un homme ; la passion qu'éprouvent les femmes à se fabriquer des idéaux (ce qui est leur faiblesse) et la faiblesse d'un homme qui n'ose pas montrer ses imperfections à l'être qu'il aime". De cette différence naît l'intrigue d'Un mari idéal.
Si Sir Robert Chiltern occupe le poste de Secrétaire d'État, c'est parce qu'il a su tenir le secret de la naissance de sa fortune basé sur une seule opération malhonnête. En cette fin d'ère victorienne, toute la bonne société anglaise et ses pairs de la Chambre des Communes le tiennent pour un homme éminemment respectable et intègre. Symbole de probité et de compétences il est promis à un brillant avenir politique, soutenu par sa femme Lady Chiltern qui voit en lui le mari idéal. Mais Oscar Wilde aime à nous montrer que les apparences sont trompeuses et que l'ordre social ne repose que sur des mensonges individuels et collectifs. Il fait donc intervenir Mrs Cheveley, "une femme qui a un passé" - stéréotype dans le théâtre bourgeois d'une femme dont la réputation n'est pas sans taches car elle a commis dans son passé des actes que la morale de l'époque réprouve. Mrs Cheveley fait chanter Sir Robert Chiltern : soit il l'aide dans une autre opération malhonnête, soit elle révèlera son secret au grand jour déclenchant ainsi un scandale qui le couvrirait d'infamie.
FILM SUIVANT FILM PRECEDENT.
Clip An Ideal Husband CLIP : La déclaration The Oscar Wilde Collection - amazon.co.ukPlay of the Month : An Ideal Husband- 11 Mai 1969 (Saison 4, Episode 9) - BBCRôle: Vicomte Arthur Goring
Margaret Leighton ... Mrs. Cheveley Keith Michell ... Sir Robert Chiltern Jeremy Brett ... Vicount Goring Dinah Sheridan ... Lady Chiltern Susan Hampshire ... Mabel Chiltern Charles Carson ... The Earl of Caversham Zena Dare ... Lady Markby Magda Miller ... Lady Basildon Penelope Lee ... Mrs. Marchmont
Oscar WildeRiche et désoeuvré, Lord Arthur Goring entretient sa paresse et son manque d'ambition. Son instruction et son bel esprit lui font apprécier les conversations avec la ravissante Mabel Chiltern, la soeur de son meilleur ami Sir Robert. Ce dernier occupe la fonction de secrétaire d'Etat à la Chambre des Communes. Toute la bonne société victorienne le tient pour un homme intègre et respectable promis à un brillant avenir. Sa femme Lady Gertrude voit en lui le mari idéal. Lorsque Sir Robert s'oppose fermement à la proposition du Parlement de construire un canal en Argentine, Mrs Laura Cheveley est bien décidée à le faire changer d'avis. Son chantage est clair. Soit, il l'aide dans son opération frauduleuse, soit elle révèle qu'il a bâti sa fortune sur la seule opération malhonnête de sa vie. Désespéré, Sir Robert se confie à son ami Lord Goring qui est bien décidé à l'aider. Heureusement pour lui, la réputation de Mrs Cheveley n'est pas sans tâches. Elle a jadis commis un vol dont Lord Goring tirera avantage pour sauver son ami. Enfin Lord Goring se décide à déclarer sa flamme à Mabel qui n'attendait que ça... Il sera lui aussi un mari idéal !
.
ACCUEIL RETOUR.
 
Chargement des bibliothéques...