UN CHIEN FIDÈLELe film de Granada est considéré comme l'adaptation la plus fidèle au roman à ce jour. Les scènes d'ouverture nous plongent dans l'ambiance et rappellent par leur facture très classique Le Signe des Quatre. Les pattes du chien se substituent ici à la jambe de bois de Jonathan Small, le brouillard de la lande à celui de Londres. Nous retrouvons ensuite une série de scènes très canoniques à Baker Street. Holmes, tournant le dos à Watson, peut observer son ami grâce à son reflet sur le couvercle miroitant d'une cafetière. La séquence à propos de la canne oubliée par le Dr. Mortimer entraîne le dialogue classique entre les deux amis. Watson s'essaie à l'art de la déduction et échoue pitoyablement devant un Holmes amusé, à la logique imparable. L'arrivée du Dr. Mortimer lui-même est assez amusante, avec son intérêt saugrenu pour le crâne de Holmes, interloqué par sa requête. Evitant l'erreur, souvent commise dans les autres adaptations, de présenter le Dr. Mortimer comme un homme âgé et austère, la Granada a choisi un acteur jeune. Son personnage est vif et sympathique, excentrique et intéressant, proche de celui créé par Conan Doyle. Tout ceci fonctionne bien en produisant des moments d'humour dans une histoire ténébreuse et un ancrage supplémentaire dans le quotidien des personnages. Les holmésiens peuvent cependant regretter que le texte original ne soit pas totalement respecté. Certains détails essentiels, tels la recherche des journaux ayant servi à confectionner la lettre anonyme ou les incidents relatifs aux bottes volées, sont absents ou altérés, ce qui rend les déductions de Holmes moins convaincantes et l'intrigue parfois décousue.
Long Métrage
EPISODE SUIVANTJeremy Brett ... Sherlock Holmes Edward Hardwicke ... Dr. John Watson Kristoffer Tabori ... Sir Henry BaskervilleRaymond Adamson ... Sir Charles Baskerville Neil Duncan ... Dr. Mortimer James Faulkner ... Stapleton Fiona Gillies ... Beryl Stapleton William Ilkley ... Selden Rosemary McHale ... Mrs. Barrymore Ronald Pickup ... Barrymore Elizabeth Spender ... Laura Lyons
EPISODE PRECEDENTLe Chien des Baskerville- The Hound of the Baskervilles -HORS SERIE 2
L'HISTOIRE(Août 1901 à Mai1902)Cette fois le détective est confronté à un cas qui semble dépasser ses compétences. Le docteur Mortimer lui demande de mettre fin à l'effroyable malédiction qui décime la famille des Baskerville, et de protéger son dernier descendant Sir Henry, dont l'oncle vient de succomber étrangement. On raconte que pour venger la mort d'une jeune paysanne, dont son cruel ancêtre serait responsable, un chien monstrueux aux yeux de braise serait sorti de l'Enfer pour le tuer. La bête erre depuis sur la lande... Mais l'héritier actuel, revenu prestement du Canada, ne croit pas à ces balivernes. Pourtant, des événements étranges le concernant se succèdent. Watson est chargé d'escorter Sir Henry jusqu'à Dartmoor et de rester vigilant, d'autant plus que le bagnard Selden s'est échappé de la prison voisine et se cache dans la lande. Tous deux découvrent une région enchanteresse et font la connaissance de leurs nouveaux voisins. En particulier de Beryl, dont Sir Henry tombe amoureux, la sœur de Jack Stapelton, un collectionneur de papillons. Certains événements sont plus inquiétants. Barrymore, le maître d'hôtel, est surpris en train de ravitailler le bagnard en fuite et Watson aperçoit la silhouette ténébreuse d'un homme. En cherchant à le démasquer, il tombe sur... Holmes ! De sa cachette, le détective a observé le théâtre des opérations et découvert des éléments intéressants. Jack Stapelton n'est pas celui qu'il prétend être et sa filiation est la clé du mystère. Holmes décide d'agir avant qu'il n'atteigne son but : assassiner Sir Henry. Sur la lande marécageuse, à la nuit tombée, sera-t-il prêt à affronter la créature spectrale ?
La cultissime Histoire VIDEO CLIP PHOTOS DE PRESSE ET DE TOURNAGE SUITEProducteur : June Wyndham-Davies, Michael CoxRéalisateur :Brian MillsScénariste : Trevor R. BowenDécorateur : Christopher J. Bradshaw / James WeatherupMusique :Patrick Gowers26ème épisode tourné1ère diffusion : Angleterre: 31 août 1988 - ITV Network (26ème épisode diffusé); Etats Unis: 8 dec. 1988 - WGHB; France: 2/3 avril 1991 - FR3 (26ème épisode diffusé)Durée: 1 h 44 min 15 sec
DES DÉFICIENCESDès l'origine, le manque d'argent constitua le point noir du film. La Granada connaissait une crise financière et le budget subissait des restrictions drastiques. Le film fut tourné pour une raison économique. En effet, un long-métrage, avec un unique casting et un seul tournage en extérieur, coûte moins cher que deux épisodes courts. L'équipe ne pouvait même pas s'offrir les services d'un metteur en scène de premier ordre. Le scénariste Trevor Bowen et Edward Hardwicke auraient souhaité avoir John Madden, qui avait magistralement dirigé "L'École du Prieuré" où Jeremy avait été formidable. Finalement le poste fut attribué à Brian Mills, ce qui rendit Bowen furieux : "Ils avaient un merveilleux sujet, l'histoire "classique" de Holmes, et ils ont tout gâché en ne nous donnant pas les moyens de le réaliser correctement." De plus, après les dépenses engagées pour le tournage de L'Aventure du pied du diable en Cornouailles, et de Flamme d'Argent en Irlande, l'équipe n'avait plus la possibilité d'aller tourner à Dartmoor, ni même à Londres. Au lieu d'être filmées sur la lande en extérieur, les scènes nocturnes du "Chien" le furent en studio (l'histoire se situe dans la région du Devonshire au Sud-Ouest de l'Angleterre). La lande était reconstituée sur le plateau n° 1 de la Granada à Manchester, qui était même nettement plus petit que celui construit par la Twentieth Century Fox en 1939 pour la première version ! Certaines scènes se firent à Heath Hall dans le Stafforshire. Quant aux vues de Londres, elles furent empruntées à d'autres épisodes. Le plan où Holmes s'éloigne de dos sur le quai d'une gare, a déjà été vu dans la scène finale de L'Interprète grec, et cela ne fonctionne pas.

ALBUM PHOTOS DE L'ÉPISODE Conan Doyle: Le chien des Baskerville .
ACCUEIL RETOUR
 
Chargement des bibliothéques...