cinema
 
Conan Doyle: L'aventure de Shoscombe Old Place
EPISODE SUIVANT
PHOTOS DE PRESSE ET DE TOURNAGE
ALBUM PHOTOS DE L'ÉPISODE
VIDEO CLIP 2
VIDEO CLIP 1
EPISODE  PRECEDENT
Les Archives de Sherlock Holmes (1991–1993)
ÉCHOS DE TOURNAGE
L'épisode nous offre une magnifique balade dans la campagne anglaise près de Knutsford dans le Cheshire. Les tournages extérieurs ont eu lieu à Tatton Hall, à Dunham Massey (qui servit également dans l'épisode du "Maître Chanteur d'Appledore") et à Peover Hall.
 
Robin Ellis, qui incarne ici Sir Robert Norberton, a joué aux côtés de Jeremy dans le téléfilm "The Good Soldier" de Granada TV, en 1981. Surnommé le "daredevil rider", il est également apparu dans un des épisodes de la série "Les Rivaux de Sherlock Holmes", diffusée sur la Cinquième chaîne et dont un des scénaristes, Alexander Baron fait partie de l'équipe Granada.
 
Un rôle qui n'existe pas dans la nouvelle, celui du palefrenier Joe Barnes, nous fait découvrir le jeune Jude Law de 19 ans dans l'une de ses toutes premières prestations et sa première rencontre avec Conan Doyle. Il est devenu depuis la star que l'on connaît et le docteur John Watson aux côtés de Sherlock Holmes interprété par Robert Downey Jr. dans les films de Guy Ritchie.
Producteur :June Wanda-Davies, Michael Cox
Réalisateur :Patrick Lau
Scénariste :Gary Hopkins
Décorateur :Stephen Fierens
Musique :Patrick Gower
29ème épisode tourné
1ère diffusion : Angleterre: 7 mars 1991 - ITV Network (29ème épisode diffusé); Etats Unis: 28 nov. 1991 - WGHB; France: 11 avril 1991 - FR3 (30ème épisode diffusé)
Durée: 51 min 15 sec
Jeremy Brett ...  Sherlock Holmes
Edward Hardwicke ...  Dr. John Watson
Robin Ellis ...  Sir Robert Norberton
Elizabeth Weaver ...  Lady Beatrice Falder
Frank Grimes ...  John Mason
Denise Black ...  Carrie Evans
Jude Law ...  Joe Barnes
Michael Bilton ...  Stephens
Martin Stone ...  Sandy Bain
Michael Wynne ...  Josiah Barnes
James Coyle ...  Samuel Brewer
Rosalie Williams ...  Mrs. Hudson
HOLMES TOUS SENS AUX AGUETS
L'histoire cultive le côté mystérieux cher à Conan Doyle avec ses événements inexpliqués et la présence d'une ancienne crypte hantée où résonnent des plaintes fantomatique. On retrouve le paradoxe entre les superstitions populaires et le rationalisme du détective. Pragmatique, Holmes se livre à des investigations sur le terrain, des expériences scientifiques et déclare, en ce début de 20ème siècle : "On commence à mesurer l'importance du microscope", pour aboutir à la conclusion qui n'est finalement qu'une triviale affaire d'argent...
Ni criminel, ni crime dans cette histoire, Sir Robert n'est coupable que d'avoir caché la vérité. Nous assistons à la tragédie d'un homme que les événements ont poussé à agir de la sorte pour s'en sortir. Sir Robert joue toute sa vie sur un cheval !
Les personnages sont confrontés à des circonstances dramatiques de la vie ordinaire, qui leur laissent peu de choix. Seul Holmes possède libre arbitre et pouvoir, car sa décision finale détermine l'issue du drame. De lui dépend le destin d'un homme.
Cet épisode reflète la position humaniste de Conan Doyle avec l'épilogue du "non jugement" de Holmes. Jeremy, dans son  jeu plus intense et intériorisé, donne toute sa dimension au personnage.
Le Mystère de Shoscombe
Shoscombe Old Place
Saison  3 - Épisode 3 (1991)
UN DRAME HUMAIN
Dans cette histoire le travail d'investigation du détective est assez restreint. Beaucoup d'indices et d'informations lui sont déjà fournis par Watson, un véritable "guide pratique du turf" qui connaît bien sir Robert Norberton et Shoscombe Old Place, puis par John Mason qui a fait sa propre enquête en amont.
Ce dernier pose les questions, et le détective apportera une réponse à chacune d'elles par ses déductions logiques. Les supputations premières s'avèrent, comme souvent, erronées, et Holmes montre de nouveau toute son habileté en reconstituant l'enchaînement des événements. Ses hypothèses sont confirmées grâce au seul "test" de Jasper. Comme dans "Le Cycliste solitaire", le brave Watson se risque à arrêter l'attelage et manque de se faire renverser lorsqu'il repart brusquement !
 
L'humour omniprésent complète avec succès cette histoire macabre.
Quelques scènes particulièrement cocasses viennent enrichir le scénario, comme la fouille de Holmes dans la chambre de Lady Beatrice, tandis que le pauvre docteur Watson fait diversion en supportant le catalogue des afflictions du vieux maître d'hôtel. Autre clin d'œil d'humour et de complicité au Dragon-Vert, avec les mines déconfites et les regards lourds de sous-entendus de Holmes et Watson à la vue du plat incertain servi par l'aubergiste...
L'HISTOIRE
(5 Mars 1927)
Sherlock Holmes fait appel aux connaissances turfistes de son ami Watson. En effet, l'entraîneur de chevaux de course, John Mason, sollicite son aide car des événements inquiétants se produisent à Shoscombe Old Place. Au bord de la ruine, Sir Robert Norberton est sur les nerfs depuis qu'il sait que son avenir dépend entièrement du classement de son pur sang Prince dans le Grand Prix des Champions. Brusquement son comportement a changé. Il semble plein de rancœur envers sa sœur, Lady Beatrice, et il s'est même débarrassé de son chien Jasper qu'elle adore pourtant, en le confiant à l’aubergiste du Dragon-Vert.
Lady Beatrice a soudainement renoncé à ses habitudes et contrairement à d'ordinaire, passe près des écuries sans jamais adresser un bonjour. Sir Robert vient aussi de renvoyer sans raison le jeune palefrenier, Joe Barnes, à peine embauché. Mais le plus grave est la mystérieuse disparition de son principal créancier, Samuel Brewer. John Mason est persuadé que Sir Robert l'a assassiné et qu'il a brûlé le corps dans la chaudière du sous-sol où des ossements humains ont été retrouvés.
L'aide de Jasper, la rencontre avec Sandy Bain, le jockey de Prince, et une fouille minutieuse de Shoscombe Hall, mettent Holmes sur la piste. Le dernier acte aura lieu dans la crypte de la chapelle en ruines. Que manigance Sir Robert pour se sauver d'une ruine absolue ?
UNE ADAPTATION RÉUSSIE
L'épisode est l'adaptation de la dernière des 56 nouvelles de Sherlock Holmes par Conan Doyle The Adventure of Shoscombe Old Place (1927) de la collection The Case-Book.
L'épisode respecte l'histoire originale toutefois le scénariste, Gary Hopkins, a dû étoffer l'intrigue pour la rendre plus captivante et imaginer un suspense absent dans la nouvelle à cause de révélations prématurées. Il crée une atmosphère étrange et mystérieuse avec les pleurs déchirants qui semble provenir de la chapelle en ruine et de la bouche grimaçante des gargouilles. Il brouille également les pistes lorsque Watson s'égarer sur le meurtre de l'usurier Samuel Brewer par Sir Robert.
 
Holmes révèle la supercherie par un spectaculaire coup de théâtre dans une scène-clé particulièrement réussie. En soulevant lentement la coiffe il dévoile le visage du jeune homme qui tient le rôle de lady Béatrice depuis sa mort.
ACCUEIL
RETOUR