The Crucifer of Boodde Paul Giovanni- 1980/1981 -Center Theatre Group, Ahmanson, Los AngelesRôle: Dr. John Watson
PIECE SUIVANTELa pièce "The Crucifer of Blood" a été écrite et mise en scène par Paul Giovanni dans les années 70. La tournée connut un grand succès. A l'origine, la production démarra à Broadway au Helen Hayes Theatre, le 28 Septembre 1978 jusqu'au 22 Avril 1979, soit 236 représentations. Elle se poursuivit à Londres avec une nouvelle distribution, au Theatre Royal Haymarket à partir du 15 Mars 1979 et cette fois pour 397 représentations. Enfin Jeremy rejoignit la distribution pour la production de Los Angeles. La première eut lieu à l'Ahmanson Theatre au Los Angeles Music Center, le 5 Decembre 1980 et se poursuivit jusqu'au 17 Janvier 1981. "The Crucifer of Blood" a également été filmé pour Turner Network Television. Le téléfilm réalisé par le fils de Charlton Heston, Fraser Clarke Heston fut diffusé la première fois le 4 Novembre 1981, toujours avec Charlton Heston en Sherlock Holmes.
The Crucifer of Blood The Crucifer of BloodDeux acteurs qui jouèrent avec Jeremy dans la pièce, gardèrent d'excellents souvenirs. Ils se souviennent d'un Jeremy charismatique et enthousiaste. Ainsi Ian Abercrombie écrivit : "En jouant un soir, avec Charlton Heston dans The Crucifer of Blood, je fus pris d'un fou rire lorsque ce sacré acteur Jeremy Brett a commencé à chanter pour moi. J'étais paralysé. Inutile de dire que "Chuck" Heston ne s'amusait pas du tout..." L'autre acteur, Charles Pogue déclara : "Jeremy a été tout aussi brillant en Watson qu'il l'a été par la suite en Holmes. Permettez-moi d'affirmer que Jeremy Brett est l'un des rares vrais collègues que je n'ai jamais rencontré dans ce travail."
PIECE PRECEDENTE SUITEL'intrigue est un pastiche tiré de l'adaptation de deux œuvres de Conan Doyle "Le Signe des Quatre" qui fournit la trame principale et "La Croix de Sang". Le titre de la pièce fait référence à un pacte de sang conclu entre trois soldats britanniques, dans l'Inde coloniale au cours de la mutinerie de 1857 et entrainés dans une alliance fatale nourrie de cupidité et de tromperie. La pièce dépeint le personnage d'Irene St. Claire qui embauche le détective Sherlock Holmes pour enquêter sur son père et ses trois compatriotes, depuis leur découverte d'un trésor maudit. L'histoire se déroule sur 30 ans, en six scènes, et totalise 8 morts. Elle évoque le Red Fort d'Agra dans l'Inde impériale de 1857, jusqu'au Londres victorien de 1887, le 221b Baker Street, Pondicherry Lodge à Maidenhead, le salon d'un officier anglais, une fumerie d'opium The Gate of a Hundred Sorrows, et finalement s'achève à bord d'un bateau sur la Tamise... Dans The Crucifer of Blood, le Dr. Watson tombe amoureux d'une mystérieuse jeune femme en détresse, Irene St. Claire (jouée par Suzanne Lederer) qui s'avèrera être la meurtrière !
La pièce marqua la première rencontre de Jeremy Brett avec l'univers doylien et du personnage du docteur John Watson en particulier, aux côtés d'un Sherlock Holmes interprété par Charlton Heston. Bien qu'à cette époque, Jeremy n'eut pas étudié à fond le Canon de Conan Doyle, comme il le fera plus tard pour préparer les séries de Granada, la pièce s'avéra très utile en lui donnant un aperçu de l'amitié et de son importance entre Holmes et son fidèle ami. Sur ce point Jeremy déclara que "Jouer Watson a été un immense plaisir et cela m'a beaucoup appris sur la manière d'aborder Holmes lorsque la série a démarré. J'ai appris beaucoup de choses sur la relation réciproque et l'amitié entre les deux hommes." Il admit également que "Watson est beaucoup plus mon genre de personne. Watson est chaleureux, affectueux et joyeux, il est très enthousiaste. Il est un peu peiné et bouleversé lorsque son ami est brutal avec les gens ou avec lui. Cela est beaucoup plus proche de ce que je suis." Dans le livre de David Stuart Davies "Bending the Willow" Jeremy revient davantage son personnage : "En un certain sens, Watson est plus fort que Holmes. Cela vient de sa gentillesse, je suppose. Il remarque les faiblesses de Holmes et essaie de l'en protéger. Remarquez comme Watson l'attaque à propos de la cocaïne. Watson tente toujours d'éviter à son ami, souffrances, indignité ou anéantissement."
ACCUEIL RETOUR.
 
Chargement des bibliothéques...